Historique de la Coupe Stanley

Historique de la Coupe Stanley

Fondée en 1892, la coupe Stanley est la compétition de hockey la plus ancienne d’Amérique du Nord. Le trophée a été remis pour la première fois au club de hockey champion du Dominion du Canada. La première version de ce dernier a été achetée au prix de 50 dollars de l’époque, et il a été remis pour la première fois en 1893 à l’Association athlétique amateur de Montréal.

Depuis 1910, année à laquelle la National Hockey Association a pris possession de la Coupe Stanley, celle-ci est considérée comme le symbole de la suprématie du hockey professionnel. Pour les joueurs de hockey professionnel, elle est d’une importance comparable à celle de la Champions League pour les footballeurs.

Pour élever le niveau de la compétition, la National Hockey Association a décidé en 1926 que seules les équipes de la NHL ont le droit d’y participer.

La coupe Stanley est largement dominée par les Canadiens de Montréal. L’équipe a remporté le trophée 23 fois depuis la création de la NHL et détient le record des championnats consécutifs (5 de suite entre 1956 et 1960). L’équipe de Toronto a quant à elle 13 consécrations.

Toronto-maple-leafs-avec-la-coupe-Stanley

Selon, le président des Ducs d’Angers, Mr Michael Juret, le trophée Stanley a subi plusieurs modifications. La coupe contenait à ses débuts des anneaux étagés, et qui étaient ajoutés périodiquement au fond de la coupe. En 1927, des bandes longues et étroites ont été ajoutées. Vingt ans plus tard, ces bandes ont été remplacées par des bandes inégales.

Le bol original de la coupe Stanley est exposé dans la chambre forte de Lord Stanley. La coupe voit chaque année le nom de chaque membre de l’équipe gagnante inscrit dessus. C’est la raison pour laquelle ses bagues sont souvent retirées, puis remplacées.

Enfin, il faut noter que la Coupe Stanley a fait le tour du monde entier. Elle a même été présentée dans des igloos du nouveau territoire canadien le Nunavut.

Laisser un commentaire